DES FEMMES PASSIONNÉES AU CENTRE TOUSSAINT

Le 8 mars, c’est la journée internationale des droits de la femme. C’est l’occasion parfaite pour faire honneur à toutes les femmes autour de vous. Surtout celles qui font beaucoup de bien autour d’elles. Au Centre Toussaint, les femmes fortes ne manquent pas. C’est pourquoi, elles sont le sujet de l’article de ce mois-ci.

Voici ce qu’elles ont répondu à la question:

« Quelle est l’importance de ton cours? »

______________________________________________________

« Si on ne connaît pas l’histoire d’Haïti, on ne peux pas comprendre la situation actuelle du pays. On peut constater qu’on n’a pas appris de nos erreurs. On n’a pas réalisé où les choses ont mal tourné et comment corriger le tir… En analysant la place de l’élite et de la bourgeoisie dans l’histoire, on réalise qu’on est dans une contre-révolution du plan initial… Tout le monde a une opinion sur Haïti! Si tu n’es pas informé et si tu ne comprends pas les enjeux, tu vas simplement accepter que les autres mettent une étiquette sur ton pays, tu ne sauras pas d’où tu viens, tu ne contribueras pas à son avancement. Or, il est fondamental de réaliser que toute étiquette mise sur Haïti est automatiquement une étiquette mise sur tous les haïtiens (…). »
– Miss Winnie J
Histoire d’Haïti

« La culture haïtienne, c’est quelque chose qu’il faut nourrir et continuer de faire grandir à l’intérieur de soi et à l’intérieur des autres. C’est une culture extrêmement riche et si intéressante! Elle promeut des valeurs qui sont importantes pour l’humanité. Alors, en tant qu’ haïtienne, je me définis par ma culture. C’est un privilège pour moi de partager cette identité, cette fierté que j’ai pour mon peuple, mon histoire, mon pays avec les autres. »
– Véroushka Eugène
Danse folklorique haïtienne

« Une langue est un outil qui nous permet de connecter avec une culture. Dans le cas du créole, il y a tant a découvrir en terme d’histoire, de connaissances et de folklore! Notre accès à tout ça est limité si on ne maîtrise pas la langue. Nombreux sont ceux qui croient savoir lire et écrire le créole parce qu’ils le parlent un peu à la maison ou entre amis, ou parce qu’il écrivent quelques mots sur Facebook. Pourtant, c’est faux. Il y a beaucoup de règles de bases d’écriture et de grammaire ignorées par la majorité. Le créole, c’est une belle langue. C’est notre langue. C’est primordial de la respecter. C’est notre responsabilité de pouvoir bien la transmettre. »
– Carline JD
Créole haïtien

« La communauté créolophone à Montréal est très grande. Par contre, très peu sont ceux qui savent correctement lire et écrire le créole. J’entends aussi souvent dire: « Je ne pratique pas assez, c’est pour ça que j’ai de la difficulté à parler la langue!» Et c’est pour ça que je juge que mon cours est super important! Cest un safe space pour que les gens puissent renforcer leur créole oral, lu et écrit, tout en ayant une ouverture sur la littérature et le folklore haïtien! »
– Eudia Jean
Lecture, écriture et conversation en créole

« La danse haïtienne apporte une libération du corps, de l’esprit et de l’énergie. Elle fait appel au corps dans toute son entièreté. On a l’impression de sentir les connexions entre toutes les parties de son corps lorsqu’on bouge. C’est important pour moi d’enseigner ma culture, de partager mes connaissances et compétences autour de moi de la manière la plus naturelle et relaxante possible. Les participants se découvrent, ils découvrent leurs limites. Ils se libèrent et reconnectent avec eux-mêmes. »
– Marie Gabrielle Léon
Danse folklorique haïtienne

« Je trouve ça important de sortir de sa zone de confort de temps en temps, de faire des choses nouvelles. Il y en a qui vont danser pour perdre du poids ou pour faire un peu d’exercice, d’autres, c’est pour se libérer et évacuer l’énergie négative, le stress, les peines et les douleurs. C’est une façon s’exprimer avec des mouvements. Surtout quand on danse en talons, on travaille sur l’équilibre, la fémininité et les jambes! On travaille beaucoup les jambes. »
– Léyla-Rodriguez Damis
Danse urbaine en talons

D’autres cours seront offerts cette session, tels que: introduction à la littérature haïtienne, et fitness en groupe.

Commentaires Facebook