L’ÉQUIPE

MARDOCHÉE TOUSSAINT

Coordonnatrice des programmes
Mardochée est née à Port-au-Prince et vit à Montréal depuis les années 90. Elle a travaillé plus de 10 ans dans le secteur financier et dans celui de la vente où elle a développé son sens de l’organisation, de la planification et son autonomie. Ses intérêts: musique, lecture, bonne bouffe, être entourée de gens inspirants. Elle fait du bénévolat dans des organismes communautaires du Québec et elle y coordonne des projets. Notre communauté est si riche tant au niveau de notre musique, de notre nourriture que de notre histoire, alors quoi de mieux que d’allier ses passions avec son désir de fortifier la communauté!
Mardochée désire laisser sa marque en coordonnant les activités du Centre et en faisant connaître la culture aux générations à venir. Elle pourra du même trait elle-même s’enrichir.

SCHEDLY LIMA

Gestion des ressources humaines
Née en Haïti et ayant grandi à Montréal, Schedly possède un baccalauréat multidisciplinaire de l’Université du Québec à Montréal. Avec plus de 5 ans d’expérience dans la gestion des ressources humaines, elle a su se démarquer en tant que gestionnaire dans son domaine.
Une des ses citations préférées: « J’ai appris que les gens vont oublier ce que tu as dit, les gens vont oublier ce que tu as fait, mais les gens n’oublieront jamais comment ils se sont sentis avec toi. » Maya Angelou
Depuis son enfance, Schedly a toujours eu un intérêt marqué pour l’histoire d’Haïti et la culture haïtienne. Ainsi aujourd’hui, elle décide de mettre à profit son expertise et son expérience afin de se joindre à l’équipe du Centre Toussaint.

VÉROUSHKA EUGÈNE

Formatrice de danse folklorique haïtienne
Originaire d’Haïti, Véroushka danse depuis l’âge de 3 ans. Elle a suivi des cours d’art dramatique et de danse classique, contemporaine et folklorique haïtienne. À 18 ans, elle débarque au Canada. Elle poursuit sa formation grâce à de nombreux cours, stages et ateliers intensifs à travers le Canada et aux États-Unis. Depuis 2010, elle s’est spécialisée en danses traditionnelles haïtiennes, en afro-contemporain et en Dancehall et fait partie de la compagnie Aurée Danse-Création dirigée par sa mentore, Shérane Figaro. En 2018, elle participe à l’émission « Julie Snyder présente Danser Pour Gagner » sur la chaîne nationale VTélé avec sa troupe Womanity qui se rend au Top 5 des meilleures troupes de danses urbaines du Québec. Véroushka croit au développement personnel et ne se lasse jamais de découvrir et de faire découvrir la danse.

RO DAMIS

Formatrice de konpa ladystyle
Ro Damis danse depuis l’âge de 7 ans. Toutes les occasions étaient bonnes pour pratiquer sa passion. Elle a participé à des spectacles au primaire et au secondaire, et c’est à ce moment là qu’elle a réalisé son talent inné en performance et en création de chorégraphie. Elle a décidé de se former et d’en faire une profession.
Elle a suivi des cours de dancehall, de danse haïtienne, de hip hop, etc. avec les meilleurs danseurs du Canada. En 2010, elle a rejoint une agence de danse professionnelle avec laquelle elle a fait de nombreux spectacles et compétitions à Montréal, Québec et Trois-Rivières. En 2012, elle fonde son propre groupe afin d’offrir des services de danse et d’animation événementielle. Elle enseigne et transmet sa passion depuis 2013.

WINNIE JOSEPH

Formatrice d’histoire d’Haïti
Winnie J. est née en Haïti. Elle étudie en enseignement. Elle prône l’importance de s’instruire et de connaître son histoire. Tout débute avec des cours donnés en fin de semaine à des enfants du primaire au CÉGEP Marie-Victorin. Ceci l’amènera par la suite à travailler avec des enfants afrodescendants à la Commission scolaire de la Pointe de l’Île. L’objectif: leur apprendre leur histoire par le biais du jeu, de la danse et du chant. Elle offre des cours d’histoire aux adultes depuis 2017.
Winnie est surtout connue pour son implication au sein de la Communauté Noire de Montréal. Influenceuse et blogueuse, elle organise des conférences qui invitent le public à venir se divertir tout en s’informant.

CARLINE JEUNE

Formatrice de créole haïtien
D’origine haïtienne, amoureuse des langues et particulièrement de la culture haïtienne, Carline a débuté son immersion au créole haïtien à l’âge de 4 ans. C’est ainsi que sa grand-mère, grâce à l’oralité, lui présenta l’humour, la beauté et la vie qui existent à travers cette langue, au sein du foyer familial. Durant son parcours académique, ses cours en langues étrangères lui ont permis de comprendre à quel point l’apprentissage d’une langue permettait de s’ouvrir au monde.
L’apprentissage de la langue écrite est, selon elle, un excellent moyen pour être introduit à la richesse du créole haïtien. Déconstruire l’idée que le créole n’est pas une langue à valoriser au même rang que toute autre langue est l’un des objectifs principaux de son cours.

EUDIA JEAN

Formatrice de créole haïtien
Ayant été élevée par sa grand-mère, Eudia baigne dans la culture haïtienne depuis sa tendre enfance. Curieuse de nature et amoureuse des langues, elle satisfaisait sa soif de connaissances en lisant des livres et des dictionnaires en créole haïtien. Plus tard, elle fait du bénévolat avec des enfants. Elle fait de l’aide aux devoirs et leur enseigne la couture, la cuisine, etc.
Eudia est maintenant titulaire d’une maîtrise en ergothérapie. L’enseignement demeure ainsi dans son quotidien car son emploi consiste en l’utilisation de l’éducation dans le processus de réadaptation. De plus, elle s’occupe de la formation des nouveaux employés et des stagiaires. C’est avec tout ce beau bagage et avec sa passion pour ses racines qu’elle enseigne aujourd’hui le créole haïtien aux enfants et aux adultes.

LATISHA DIAS-SÉNAT

Rédactrice
Née à Montréal, d’origine haïtienne et portugaise, Latisha est une étudiante en droit ainsi qu’en création littéraire. Fervente lectrice, elle a toujours un livre tout près d’elle, que ce soit sur son cellulaire ou dans son sac à main. Elle est toujours heureuse de recommander des romans à tous. Depuis jeune, Latisha adore être entourée de sa communauté et adore apprendre davantage sur la culture et l’histoire haïtienne. Elle hérite de l’amour inconditionnel pour Haïti de son père ainsi que de ses nombreux voyages dans la ville natale de ce dernier, Les Cayes, dans le département du Sud d’Haïti. Son but est de faire découvrir Haïti ainsi que la culture haïtienne à travers son écriture et ses articles en joignant l’équipe du Centre Toussaint.
Sa citation préférée: « Dans le monde à travers lequel je voyage, je me crée sans cesse.» de Frantz Fanon.

JAY JEAN

Rédactrice / Traductrice
Jay est une passionnée des langues. Lors de son BAC en enseignement du français langue seconde, elle approfondit ses connaissances à l’aide de cours de didactique, d’histoire des langues, etc. Elle est particulièrement curieuse de l’interrelation des langues, surtout quand il s’agit de celles qui sont créoles, car leur historique est pour Jay un emblème de la richesse linguistique du monde.
Jay a toujours aimé mettre ses émotions sur papier. Elle tient un grand nombre d’écrits personnels à son actif. De plus, elle s’occupe de la révision et de la correction de lettres officielles et des correspondances de nombreuses petites organisations. En tant que jeune femme de la diaspora haïtienne, un de ses plus grands désirs est de se réapproprier son identité culturelle.

JENNY ST-FLEUR

Traductrice
Jenny est une haïtienne « natif natal » qui a immigré au Québec en 2014. Elle a un bagage de 17 années d’expérience dans le domaine de l’administration.
Elle est une passionnée des nouveaux mots, des langues et de la communication en général, d’où ses études en rédaction professionnelle.
La langue rassemble les gens, les identifie, expose leur histoire et leur culture. C’est dans cette optique que Jenny apporte sa contribution au Centre Toussaint bénévolement espérant que le précieux héritage haïtien – le créole ainsi que la culture – devienne plus accessible et soit transmis aux générations futures.

HELODY DORVILUS-PIERRE

Traductrice
Helody est née à Port-au-Prince au début des années 90. Elle a développé une plus grande appréciation pour la cuisine et culture haïtienne depuis qu’elle vit à New York pour y poursuivre ses études scientifiques à l’université. On n’apprécie vraiment ce qu’on avait que lorsque l’on s’en éloigne…
Elle a de l’expérience en bénévolat et en traduction. Elle en a fait en 2015, lors de sa visite académique en Tanzanie dans un orphelinat. Avec sa passion d’aider et de partager la musique, la peinture, et la langue de son pays d’origine où qu’elle soit, elle s’est retrouvée sur la même voie que le Centre Toussaint. Elle désire offrir sa participation afin d’atteindre beaucoup plus de personnes à travers le monde en partageant la richesse de la culture haïtienne.